Shopactif


Partenaires

Forum gratuit


Tchat Blablaland

    Un employé revoqué sur base de la bible

    Partagez
    avatar
    moleki nzela

    Nombre de messages : 132
    Localisation : Italie
    Date d'inscription : 15/12/2008

    Un employé revoqué sur base de la bible

    Message  moleki nzela le 17.12.08 17:45

    A Kinshasa un employé révoqué sur base de la Bible, d’une église de réveil, trouve
    qu’il a eu violation de la loi. Mais les responsables de l' « église
    disent que la résiliation du contrat de travail a été régulière. Il ont
    annoncé la parole de Dieu aux juges : Aux derniers jours, les loups
    seront écartés ».



    Révoqué sur base de la Bible, M.Z.,
    employé dans une église de réveil, trouve qu’il y a eu violation de la
    loi. Mais les responsables de l’église disent que la résiliation du
    contrat de travail a été régulière. Il ont annoncé la parole de Dieu
    aux juges : « Aux derniers jours, les loups seront écartés ». ...
    Qu´en pensez vous,cette résiliation sur base de la bible est elle valable la justice doit elle en tenir compte?
    avatar
    Hiro-Hito

    Nombre de messages : 13
    Localisation : USA
    Date d'inscription : 10/12/2008

    Re: Un employé revoqué sur base de la bible

    Message  Hiro-Hito le 17.12.08 22:21

    moleki nzela a écrit:A Kinshasa un employé révoqué sur base de la Bible, d’une église de réveil, trouve
    qu’il a eu violation de la loi. Mais les responsables de l' « église
    disent que la résiliation du contrat de travail a été régulière. Il ont
    annoncé la parole de Dieu aux juges : Aux derniers jours, les loups
    seront écartés ».



    Révoqué sur base de la Bible, M.Z.,
    employé dans une église de réveil, trouve qu’il y a eu violation de la
    loi. Mais les responsables de l’église disent que la résiliation du
    contrat de travail a été régulière. Il ont annoncé la parole de Dieu
    aux juges : « Aux derniers jours, les loups seront écartés ». ...
    Qu´en pensez vous,cette résiliation sur base de la bible est elle valable la justice doit elle en tenir compte?

    J'ai l'impression q vous n'aviez pas fourni assez d'info pr qu'on fasse un jugement.
    avatar
    moleki nzela

    Nombre de messages : 132
    Localisation : Italie
    Date d'inscription : 15/12/2008

    Re: Un employé revoqué sur base de la bible

    Message  moleki nzela le 17.12.08 23:26

    C´est tous ce qu´il y avait comme élément la ou j´ai déniché cet article Mr.HH
    Voici le lien
    http://www.digitalcongo.net/category/7
    avatar
    Maryse

    Nombre de messages : 205
    Localisation : Österreich/Autriche
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Un employé revoqué sur base de la bible

    Message  Maryse le 18.12.08 15:25

    Bonjour Moleki Nzela

    Je trouve aussi qu´il y a pas assez d´éléments pour faire un jugement,il n´ont pas donné les détails qui pourrait en faire un débat,ils voulaient juste nous dire ce qui s´est passé,nous prenons acte en attendant la suite.
    avatar
    mirador

    Nombre de messages : 136
    Localisation : Deutschland
    Date d'inscription : 29/11/2008

    Re: Un employé revoqué sur base de la bible

    Message  mirador le 19.12.08 20:45

    Moi je trouve que il y a des éléments qui peuvent faire de cette histoire un debat la faute est a notre ami Moleki Nzela qui nous a donné le lien qui resume l´histoire voici l´histoire au complet.


    Les Saints des derniers jours accusés de rupture abusive de contrat


    Kinshasa, 17/12/2008 / Société



    Révoqué
    sur base de la Bible, un employé d’une église de réveil, trouve qu’il a
    eu violation de la loi. Mais les responsables de l' « église disent que
    la résiliation du contrat de travail a été régulière. Il ont annoncé la
    parole de Dieu aux juges : Aux derniers jours, les loups seront écartés
    ».
    Révoqué sur base de la Bible, M.Z., employé dans une
    église de réveil, trouve qu’il y a eu violation de la loi. Mais les
    responsables de l’église disent que la résiliation du contrat de
    travail a été régulière. Il ont annoncé la parole de Dieu aux juges : «
    Aux derniers jours, les loups seront écartés ».

    Engagé au sein de l’administration de l’église de Jésus-Christ des
    Saints des derniers jours, M. Z. a dit, le vendredi 12 décembre 2008,
    devant la chambre I du tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe,
    siégeant en matière de travail sous le RAT 14564, être victime d’une
    rupture brusque d’un contrat de travail conclu entre lui et l’église.
    Et ce, en violation de l’article 62 du Code de travail.

    Selon le conseil du demandeur, il a été reproché, sans preuve, à son
    client les perceptions des commissions qui ont justifié son
    licenciement. En plus, le certificat attestant la nature du travail et
    le contrat qui le liait à l’église, ne lui a été présenté que deux mois
    plus tard.

    Et cela, encore en violation du Code du travail.

    En ce qui concerne les dommages et intérêts, l’avocat a dit qu’ils
    doivent rentrer dans le strict respect de la loi. Celle-ci exige qu’ils
    soient conformes au salaire mensuel de trente-six mois de l’employé.
    Pour ce qui est des indemnisations, comme le dit l’article 63 du même
    Code du travail, dues à l’inobservation de préavis avant la rupture du
    contrat, elles doivent se conformer au montant du salaire d’un mois de
    la partie civile. Une fois que le tribunal aura fait mention de cette
    demande, ce sera justice, a conclu la partie civile.

    De son côté, l’Eglise des Saints des derniers jours a estimé que M. Z.
    s’est compromis dans les fonctions qui lui étaient attribuées. Engagé
    en 2004, il s’est méconduit en 2007 dans l’exercice de ses fonctions.
    Il a été reconnu coupable d’avoir pris des commissions à chaque
    souscription des polices d’assurance. Commissions qui reviennent à
    l’église.

    En dehors d’un second contrat de travail conclu avec un partenaire, en
    violation des recommandations de l’Eglise, il s’est illustré dans la
    falsification des chèques.

    La résiliation du contrat, qui a été régulière, a été faite sur base
    des articles 72 et 74 du Code du travail. Et cela, suite à la faute
    lourde dont s’est rendu coupable M. Z. Sa mise hors d’état de nuire a
    été faite, sur le plan spirituel, conformément à ce que dit la Bible :
    « Au dernier jour, les loups seront écartés ». Il n’y pas lieu de lui
    accorder les dommages et intérêts. Son action doit être déclarée
    recevable et mais non fondée, a conclu la défense avant la
    communication du dossier au ministère public
    avatar
    tendresse

    Nombre de messages : 141
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 25/11/2008

    Re: Un employé revoqué sur base de la bible

    Message  tendresse le 19.12.08 20:58

    A Dieu ce qui lui appartient idem a Césars
    Ceci n´est pas recevable pour la justice: " « Au dernier jour, les loups seront écartés »."
    comme un argument de licenciement mais par contre il y a dans le dossier des éléments qui peuvent justifier que l´église se trouve en position de licencier Mr. M.Z. par exemples la falsification des cheques et perceptions de commission pour qu´on la justice puisse mettre ces élements a la charge de Mr. M.Z. il faudra encore que l´eglise fournisse des preuves parce que article stipule qu´on le lui reproche sans preuve.

    Voici ma cote part je voudrais par curiosité savoir qu´en pense notre pasteur.
    avatar
    moleki nzela

    Nombre de messages : 132
    Localisation : Italie
    Date d'inscription : 15/12/2008

    Re: Un employé revoqué sur base de la bible

    Message  moleki nzela le 20.12.08 0:05

    Petite Sœur Mirador

    Ba revesaka grand frère na marque oyo te olingi kaka nabima ngungi bongo osepela.
    Nakeyi kontanga nakozonga après na contribution na nga

    Contenu sponsorisé

    Re: Un employé revoqué sur base de la bible

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 24.10.17 7:08