Shopactif


Partenaires

Forum gratuit


Tchat Blablaland

    Kinshasa : "Supu na tolo", une liqueur locale qui fait rage dans la capitale

    Partagez
    avatar
    Marthev12

    Nombre de messages : 120
    Localisation : France
    Date d'inscription : 26/11/2008

    Kinshasa : "Supu na tolo", une liqueur locale qui fait rage dans la capitale

    Message  Marthev12 le 28.01.09 17:26

    “Supu na tolo”, entendez par là, « la soupe sur la poitrine
    ». C’est le nom d'une nouvelle liqueur locale de fabrication artisanale.
    La recette est à la mode dans la capitale congolaise, parmi les jeunes
    surtout et, est à la portée de toutes les bourses. Sa grande caractéristique,
    ce sont ses effets aphrodisiaques. Cependant, le président du comité
    anti-drogue déplore le fait que le taux d’alcool de cette liqueur
    n’est pas indiqué.
    « Supu na tolo » se vend sur toutes les bourses et presque dans
    tous les marchés de Kinshasa. L’Etat congolais avait interdit la
    vente des whiskies en sachet, cette fois-ci, les fabricants ont trouvé
    un autre moyen de contrer cette décision, c’est-à-dire vendre
    en petites mesures qui équivaut en fait à en petits sachets. Le
    comble est que certaines de ces bouteilles n’ont aucune indication. Pas
    de marque de fabrication, ni de taux d’alcool, et pas même la date
    d’expiration. Et cela ne dérange pas toujours les consommateurs.
    Quelques-uns ont donné leurs points de vue : « Si les jeunes boivent
    ce whisky, c’est par manque d’occupation. C’est pour se distraire.
    Quand on n’a pas beaucoup d’argent, alors qu’avec 300, 400, voire
    100 Francs Congolais, tu peux boire ce whisky. Pour moi, ce n’est pas bon,
    ça défigure les gens, c’est très toxique. »
    Le président du comité national de la lutte contre la drogue,
    se dit préoccupé par les conséquences causées par
    ce whisky. Pierre Didier Mpini explique : « Plusieurs whiskies fabriqués
    localement, très souvent, on vous dit que l’OCC nous a donné
    l’autorisation, notre whisky, c’est 43%, 40%, etc. La loi interdit
    le whisky qui a plus de 45°. Et puis vous allez attraper toutes sortes de
    maladies internes. Ces gens là, quand ils attrapent des effets hallucinogènes,
    ils attaquent, parce qu’on dit qu’il n’y a pas de crime sans
    drogue. »
    Par ailleurs, le responsable du service laboratoire de l’Office Congolais
    de Contrôle, OCC, Docteur Kintaba, souligne que leur tâche consiste
    à analyser les échantillons des produits que les fabricants leur
    apportent. Ceci pour détecter s’il y a des éléments
    nuisibles dans la boisson. Et très souvent, le stock mis sur le marché
    diffère de celui qui a été analysé
    avatar
    inzulucable

    Nombre de messages : 77
    Localisation : deutschland
    Date d'inscription : 04/12/2008

    Re: Kinshasa : "Supu na tolo", une liqueur locale qui fait rage dans la capitale

    Message  inzulucable le 29.01.09 18:27

    Lors de mon dernier séjour a Kin, j´ai goûté cette mixture non seulement qu´elle est infecte et que le taux d´alcool n´est pas contrôlé,il vous brulé l´estomac et vous rend ivre a une vitesse record.
    L´ état devait l´interdire sinon bonjour les dégâts

      La date/heure actuelle est 19.11.18 22:54