Shopactif


Partenaires

Forum gratuit


Tchat Blablaland

    Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Partagez
    avatar
    mirador

    Nombre de messages : 136
    Localisation : Deutschland
    Date d'inscription : 29/11/2008

    Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  mirador le 17.03.09 4:37

    Trop de salive ont coulé suite aux déclarations de Monsieur Kamehere à l´aube de l´opération UMOJA conclure que ce dernier avait étalé le linge sale sur la voie publique au lieu de le laver en famille ?
    Doit on aussi croire que cette opération fera revenir la paix au Kivu ?
    Decortiquez les vidéos suivant et dites moi ce que vous en pensez.



    https://www.youtube.com/watch?v=yqAalIEi-fM
    https://www.youtube.com/watch?v=SjDiOgi64LQ
    [/b] https://www.youtube.com/watch?v=sdPWU9Oh-DE
    https://www.youtube.com/watch?v=RWTynmaQd9w

    https://www.youtube.com/watch?v=H8HtW01X55E
    https://www.youtube.com/watch?v=u8nPr-zK05o
    avatar
    inzulucable

    Nombre de messages : 77
    Localisation : deutschland
    Date d'inscription : 04/12/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  inzulucable le 17.03.09 14:52

    Le
    président de l'Assemblée nationale, Vital Kamerhe, a lancé
    lundi 16 mars au Palais du peuple, un appel à l'apaisement et à
    la concorde nationale, dans son discours d'ouverture de la session ordinaire
    de mars 2009 de la chambre basse du Parlement. Il a insisté sur l'obligation
    que les uns et les autres ont de faire respecter les droits de l'homme.
    Dans son allocution prononcée devant les députés ainsi
    que tous les membres du Bureau du Sénat et des ambassadeurs accrédités
    en République démocratique du Congo (Rdc), il s'est longuement
    attardé sur deux événements majeurs qui ont accaparé
    l'attention de l'opinion nationale, à savoir : la démission en
    cascade des membres du Bureau de l'Assemblée nationale et de la pétition
    initiée par certains de ses collègues.

    Au sujet de la pétition initiée par le député Kyaviro,
    le n°1 de l'Assemblée nationale a déclaré qu'il y a
    eu plus de peur que de mal. Il a rappelé que la pétition est un
    droit reconnu par la Constitution à tout député et même
    à tout Congolais.
    Pour lui, cette pétition dont il rejette la paternité était
    adressée, non pas au Président de la République, mais au
    Premier ministre, étant donné que le chef de l'Etat n'est pas
    responsable devant l'Assemblée nationale. Suivant cette pétition,
    il était question que le chef du gouvernement vienne expliquer aux élus
    du peuple ce qui s'est passé dans le Nord-Kivu. C'est un droit, a-t-il
    souligné, pour les députés d'exiger au gouvernement des
    explications, dès lors que la situation du pays l'exige. Et c'est une
    obligation pour le gouvernement de se soumettre à cet exercice, a-t-il
    renchéri.
    Pour Kamerhe, en adoptant cette démarche, les députés
    nationaux ont voulu tout simplement savoir, sans entrer dans le secret défense,
    si au Nord-Kivu toutes les dispositions ont été prises pour la
    protection des populations civiles afin d'éviter une nouvelle tragédie
    humaine, au regard des dégâts collatéraux causés
    parmi les populations civiles consécutives aux opérations contre
    la LRA dans la province Orientale. " Dire cela, n'est ni empiéter
    sur le prérogatives constitutionnelles du gouvernement, ni chercher à
    s'opposer au retour de la paix dans le Nord-Kivu, au contraire, cela a toujours
    été notre prière et nous n'avons jamais ménagé
    d'efforts pour le rétablissement de la paix sur l'ensemble de notre territoire
    ", a laissé entendre V K dont le souhait est que les choses se passent
    correctement avec l'appui et le soutien de tous, de manière à
    ce que le processus ainsi enclenché devienne irréversible pour
    le bien de tous.

    Les membres du gouvernement doivent éviter de se cacher derrière
    le chef de l'Etat

    Selon le président de l'Assemblée nationale, les députés
    qui ont initié la pétition étaient dans leurs droits, conformément
    à la Constitution et au règlement intérieur de l'Assemblée
    nationale.
    Il a soutenu que cette question ne devait pas soulever une levée de
    boucliers pour le cas de notre pays cité aujourd'hui en Afrique comme
    un modèle de démocratie réussie. " On ne peut pas
    jeter le discrédit sur les députés tout simplement parce
    qu'ils ont exercé une prérogative qui leur est reconnue constitutionnellement,
    encore qu'en l'espèce, cette pétition n'a jamais été
    déposée à mes services ", a encore indiqué
    VK.
    Après avoir rappelé que ladite pétition n'était
    pas adressé au Président de la République qui n'est pas
    politiquement responsable devant l'Assemblée nationale, le président
    de la chambre basse du Parlement a déclaré que le chef de l'Etat,
    symbole de l'unité nationale mérite respect et protection par
    nous tous. " Je ne permettrais pas que son image soit ternie, ni au sein
    de notre institution, ni ailleurs ", a-t-il martelé.
    Face à cet impair, Kamerhe pense que " les membres du gouvernement
    de la République doivent éviter de se cacher derrière le
    chef de l'Etat, qu'ils exposent inutilement, pour chercher à échapper
    à leur responsabilité politique devant l'Assemblée nationale.
    Le chef de l'Etat n'est pas leur bouclier. Quand on les invite à l'Assemblée
    nationale, ils doivent savoir que c'est un exercice démocratique auquel
    ils doivent se soumettre et s'habituer ".
    En outre, le numéro un de la chambre basse a allégué que
    conformément à l'article 101, alinéa 5 de la Constitution
    le mandat du député national n'est pas impératif. "
    Tout mandat impératif est nul ", stipule cet article.
    Face à la dérive actuelle, VK recommande que soit arrêtée
    rapidement cette tendance observée ces derniers temps de l'intrusion
    des partis et regroupements politiques, faits privés, dans le fonctionnement
    des institutions de l'Etat.

    La démission du Bureau sera débattue en plénière
    Concernant la démission des membres du Bureau, le président de
    l'Assemblée nationale a soulevé les nombreuses questions que beaucoup
    de Congolais se posent notamment celles-ci : Quelle faute collective ont-ils
    commise pour démissionner tous en même temps ? Qu'est-ce qui se
    cache derrière ces démissions qui soulèvent beaucoup d'interrogations
    dans l'opinion alors que tout le monde sait que chacun a été élu
    de façon individuelle, la démission de l'un ne devant pas entraîner
    celle des autres ? Pourquoi le président de l'Assemblée nationale
    n'a pas lui aussi rendu le tablier ?
    A ce sujet Kamerhe répond en ce qui le concerne il n'a pas voulu s'expliquer
    en dehors du Palais du peuple de peur d'enfreindre lui-même la loi. "
    Si j'avais démissionné en votre absence, dit-il, j'aurais abusé
    de votre confiance vous tous qui m'aviez élu, et j'aurais en même
    temps bafoué les règles qui régissent notre institution.
    "
    Face à toutes ces critiques et à la campagne de diabolisation
    dont il est l'objet pour n'avoir pas présenté sa démission,
    Kamerhe laisse entendre qu'il a choisi la voie du silence suivant en cela la
    sagesse d'un auteur français selon laquelle : " Seul le silence
    est grand, tout le reste est faiblesse ".
    Son silence est dû au respect pour la liberté des autres d'exprimer
    leur opinion et il a porté sur lui le poids de tolérer les opinions
    différentes aux siennes. Pour lui, cette attitude n'est nullement l'indiscipline
    face à la hiérarchie de sa famille politique, encore moins un
    bras de fer, ni de la surenchère politique, ni la recherche d'une singularisation
    quelconque, mais la conviction qu'en tout temps et en tout lieu, la vérité
    est dans la mesure, et que jamais les nations ne se construisent aux extrêmes.
    En outre, Vital Kamerhe a assuré le Président de la République
    qu'il inscrira la question de sa démission et du renouvellement du Bureau
    à la prochaine réunion de la conférence des présidents,
    avant le débat en plénière, et ce, en conformité
    avec la Constitution et le règlement intérieur de l'Assemblée
    nationale.
    Enfin, il a rejeté des contrevérités monstrueuses et grossières
    débitées par certains politiciens concernant sa position vis-à-vis
    des opérations militaires conjointes RDC-Rwanda au Nord-Kivu.
    A ce propos il a rappelé son engagement personnel pour le rapprochement
    entre la RDC et le Rwanda par le rétablissement des relations diplomatiques
    entre les deux pays. Il a également énuméré toutes
    les étapes auxquelles il a pris part depuis le processus de Lusaka, en
    passant par Sun City jusqu'à la toute récente conférence
    sur la paix, la sécurité et le développement dans les provinces
    du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.
    Vital Kamerhe a clos son discours en déclarant que " la situation
    de notre pays qui renoue avec la paix, demande de nous tous, un sursaut patriotique
    pour tendre vers une sorte d'union sacrée dans la communion des esprits
    et des efforts nécessaires à l'amorce du combat de la reconstruction
    et du développement sous l'égide du Président de la République,
    chef de l'Etat. "
    avatar
    moleki nzela

    Nombre de messages : 132
    Localisation : Italie
    Date d'inscription : 15/12/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  moleki nzela le 17.03.09 16:06

    On le dit pas mais on nous laisse deviner que dans l´annonce de VK à la presse il y avait un calcul, si son camp trouve que en disant qu´il n´était pas informé il porte atteinte à la sécurité de l´état et qu´il pouvait s´il était contre cette décision se plaindre dans son parti qui a fait ce qu´il est aujourd´hui et a qui il a obligation de loyauté.
    Si on se limite a se raisonnement VK aura difficile a faire croire le contraire a l´opinion publique.
    Bien que je sache que quand on veut se débarrasser de son chien on l´accuse de rage.
    avatar
    Maryse

    Nombre de messages : 205
    Localisation : Österreich/Autriche
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  Maryse le 17.03.09 16:17

    VK peut avoir commis une erreur de communication et mais que vient faire la loyauté dans cette histoire pour moi, on ne doit que être loyale que envers le Congo si je trouve mon parti ou mon Président va a l´encontre de ce que préconise le Congo notre contre se termine la.
    Moi je comprend qu´on puisse un Congolais mais je ne comprendrai jamais qu´on traisse le Congo.
    De toute façon pour moi je sais VK finira par démissionner mais il a bien fait que la dernière partie de ce match se joue devant l´assemblée générale et le peuple sera son témoin.
    avatar
    kabibi

    Nombre de messages : 168
    Localisation : Deutschland
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  kabibi le 17.03.09 16:30

    Quelqu'un a dit ci haut que:" pour se débarrasser de son chien on l´accuse de rage"
    C´est une technique que tout le monde connaît,on attend que son chien commette une bêtise ou mord sur l´hameçon pour crier a qui vous veux vous entendre que ce dernier est enragé.
    Certes qu´on est tenu a une certaine loyauté devant son clan mais les effets de loyauté doivent être en faveur du peuple.
    Je noterai aussi comme vous Maryse que VK est perdu il est contraint a démissionner par il ne peut pas faire seul le poids face a tout son camp,il aura le mérite de ne pas avoir céder à la panique et de venir déposer son mandat à l´assemblée nationale.
    avatar
    toto

    Nombre de messages : 184
    Localisation : Luxembourg
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  toto le 18.03.09 3:15

    Kamehre se défend cliquez ici pour lire son discours d´ouverture de la session ordinaire de mars 2009.

    http://www.congoplanete.com/article.jsp?id=45261984
    avatar
    kabibi

    Nombre de messages : 168
    Localisation : Deutschland
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  kabibi le 18.03.09 15:02

    C´est discours reflète que ce monsieur aime son travail et qu´il le fera jusqu'à la dernière seconde et qu´il ne cède pas à la panique s´il faut démissionner, c´est devant ces pairs qu´il le fera.
    avatar
    Maryse

    Nombre de messages : 205
    Localisation : Österreich/Autriche
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  Maryse le 18.03.09 15:53

    Voici quelque extrait du discours de VK que je trouve nécessaire de mettre en exergue pour une bonne compréhension.

    "Cette pétition dont certains m’attribuent la paternité, plus pour nuire
    à ma personne que pour établir la vérité, était, en réalité, adressée
    non pas au Président de la République mais au Premier Ministre, le Chef
    de l’Etat n’étant pas responsable devant l’Assemblée nationale.
    Comme vous venez de le remarquer, c’est donc au Premier Ministre que
    cette pétition était adressée afin qu’il vienne expliquer aux élus du
    peuple ce qui s’est passé dans le Nord-Kivu. C’est un droit pour les
    députés d’exiger au Gouvernement des explications, dès lors que la
    situation du pays l’exige. Et c’est une obligation pour le Gouvernement
    de se soumettre à cet exercice. C’est pour vous dire que le Président
    de l’Assemblée nationale n’est ni à la base, ni un des auteurs de la
    pétition qui était adressée au Gouvernement."
    "L’objet de cette pétition pour peu que je m’en souvienne, visait à
    obtenir du Premier Ministre et des membres du Gouvernement concernés,
    les informations utiles en rapport avec les opérations militaires
    conjointes des forces armées de la RDC et du Rwanda dans le Nord-Kivu.
    Puisque cette opération n’était pas la première du genre et se
    souvenant encore des dégâts collatéraux parmi les populations civiles
    consécutives aux opérations contre la LRA dans la Province Orientale,
    les Députés Nationaux ont voulu tout simplement savoir, sans entrer
    dans le secret de la défense, si cette fois, toutes les dispositions
    ont été prises pour la protection des populations civiles afin d’éviter
    une nouvelle tragédie humaine au Nord-Kivu.""Dire cela, n’est ni empiéter sur les prérogatives constitutionnelles du
    Gouvernement, ni chercher à s’opposer au retour de la paix dans le
    Nord-Kivu, au contraire, cela a toujours été notre prière et nous
    n’avons jamais ménagé d’effort pour le rétablissement de la paix sur
    l’ensemble de notre territoire""Tout ce que nous souhaitons est que les choses se passent
    correctement avec l’appui et le soutien de tous, de manière à ce que le
    processus ainsi enclenché devienne irréversible pour le bien de tous.Ces députés étaient dans leurs droits conformément à la Constitution et au Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale. "



    "On ne peut pas jeter le discrédit sur les députés tout simplement
    parce qu’ils ont exercé une prérogative qui leur est reconnue
    constitutionnellement, encore qu’en l’espèce, cette pétition n’a jamais
    été déposée à mes services.Il est nécessaire d’insister que celle-ci n’était pas adressée au
    Président de la République qui, constitutionnellement, n’est pas
    politiquement responsable devant l’Assemblée nationale.Le Chef de l’Etat, symbole de l’Unité nationale mérite respect et
    protection par nous tous. Je ne permettrais pas que son image soit
    ternie, ni au sein de notre Institution, ni ailleurs.Je pense que les membres du Gouvernement de la République doivent
    éviter de se cacher derrière le Chef de l’Etat, qu’ils exposent
    inutilement, pour chercher à échapper à leur responsabilité politique
    devant l’Assemblée nationale. Le Chef de l’Etat n’est pas leur
    bouclier. Quant on les invite à l’Assemblée nationale, ils doivent
    savoir que c’est un exercice démocratique auquel ils doivent se
    soumettre et s’habituer."

    Je suis un peu pressé donc je vais posté d´autres extraits importants après des que je serais libre.
    Lisez ces quelques lignes et essayer de comprendre la tactique de VK.
    avatar
    kunta

    Nombre de messages : 179
    Localisation : Deutschaland
    Date d'inscription : 18/11/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  kunta le 18.03.09 17:34

    Même si j´ai tendance a croire qu´il y a une certaine injustice qui se trame contre VK mais il est un de leur donc un de ceux qui nous a imposer Kananbe donc comme on dit en lingala ba bobomana etali biso te.
    Notre problème est simple, l´assemblée nationale est faite pour traité les problèmes de la nation surtout du peuple donc qu´ils fassent vite s´ils vont le foutre dehors qu´ils s´exécutent, s´ils vont le laisser travailler qu´on le laisse faire son boulot y en a marre.
    avatar
    king show

    Nombre de messages : 152
    Localisation : Belgique
    Date d'inscription : 18/11/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  king show le 18.03.09 17:56

    Vous avez raison Kunta pendant que VK faisait son show sans les députés de l´AMP qui ont boycotté la séance d´ouverture et se trouvait en réunion au même moment au siège de AMP ont eu la désagréable surprise de constater que VK n´a pas démissionner et a promis toutefois d’inscrire la question à l’ordre du jour de la prochaine conférence des présidents
    c´est alors´qu´
    une décision a été prise : motion de déchéance contre VK « pour faute lourde ». C’est le bras de fer. Le prélude d’unecrise susceptible de perturber le bon fonctionnement des institutionsnationales.
    avatar
    moleki nzela

    Nombre de messages : 132
    Localisation : Italie
    Date d'inscription : 15/12/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  moleki nzela le 18.03.09 19:32

    Alors que les objectifs de la RDC devrait être : de consolider la paix, de renforcer la démocratie, de mener
    avec efficacité la lutte contre la pauvreté, l’alphabétisation, la
    mauvaise gouvernance, le chômage, la délinquance juvénile et sénile….
    Autant de grands défis à relever dans le cadre de la refondation d’un État moderne et démocratique.
    Voila que nos acteurs politiques reviennent a leurs premiers amours les uns évoquant les fautes politiques de VK et ce dernier se cramponnant sur le droit cette manière de faire amener les institutions de la république droit au mur et c´est le peuple qui en compatira le premier.
    avatar
    mirador

    Nombre de messages : 136
    Localisation : Deutschland
    Date d'inscription : 29/11/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  mirador le 18.03.09 19:58

    Bonjour Moleki sans oublier les autres

    Au terme de cette même les membres de l´AMP ont ont décidé de déposer une motion de déchéance, avec effet immédiat,
    contre Vital Kamerhe, pour faute lourde. 301 des 320 députés nationaux
    de l’AMP ont signé cette motion. Il n’y a plus autre chose à dire : le
    bras de fer est engagé entre Vital Kamerhe et l’AMP.
    Croyez vous vraiment que les membres de l´AMP s´entêterons a envenimer cette crise s´il ne savais pas la position du Président de la République ?
    Puisque lui qui devait en principe jouer a l´arbitre a un parti pris d´ou celui qui a dit que nous nous dirigeons vers un mur a raison parce le but n´est pas de faire partir Kamehre mais celui de remettre en cause la démocratie.
    avatar
    tendresse

    Nombre de messages : 141
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 25/11/2008

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  tendresse le 18.03.09 20:26

    Pour une certaine Presse le fait que VK ait reconnu devant la Nation et le monde que le Chef demeure un symbole sacré. Inattaquable à tout point de vue pourrait jouer en sa faveur et l´AMP par son porte parole annonce sa prochaine participation à la prochaine plénière. Elle, qui a boycotté lundi dernier la séance
    d’ouverture, s’engage même à prendre part à la Conférence des
    Présidents dans le but de discuter de l’ordre du jour de la présente
    session.
    Faut-il croire que la battue des responsables de groupes parlementaires entre Kinshasa et
    Goma le week-­end dernier, l’horizon politique congolais tend à
    s’éclaircir à suivre.
    avatar
    Ramboché

    Nombre de messages : 84
    Localisation : Deutschaland
    Date d'inscription : 03/02/2009

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  Ramboché le 19.03.09 15:57

    Bien que il a reconnu la force du Rais le président de la république Joseph Kabila il doit partir.
    Comme tout les autres petits prétentieux ne vont clouer leurs becs.

    Contenu sponsorisé

    Re: Monsieur Mende parle de l´affaire Kamehere ainsi que des retombées de l´operation UMOJA

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 21.10.18 0:47