Shopactif


Partenaires

Forum gratuit


Tchat Blablaland

    Kabila annonce la fin de la guerre à l´est du Congo

    Partagez
    avatar
    kabibi

    Nombre de messages : 168
    Localisation : Deutschland
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Kabila annonce la fin de la guerre à l´est du Congo

    Message  kabibi le 20.01.09 16:23

    Les
    ambassadeurs en RDC des pays membres du Conseil de sécurité de l’Onu
    sont convoqués au Palais de la Nation pour une rencontre en tête-à-tête
    avec le président Joseph Kabila qui leur communiquera la teneur de la
    déclaration de fin de guerre des rebelles du CNDP et du groupe armé Maï
    Maï PARECO
    La
    situation évolue vite à l’Est du pays. Après la fin de la guerre
    prononcée vendredi 16 janvier dernier par 11 officiers du Cndp parmi
    lesquels Bosco Ntaganda, chef d’Etat-major de ce mouvement, et celle de
    fin des hostilités faite par les Maï-Maï Pareco sous la signature de
    son président Museveni Sendugu, pré­sident, et le colonel Mugabo
    Baguma, commandant, le 17 jan­vier, le train du retour de la paix dans
    cette partie du pays est bel et bien en marche. Les barrières qui
    séparaient autrefois les lignes des fronts entre les belligérants dans
    le territoire de Masisi ont été levées, et une délégation mixte
    Fardc-Cndp-Pareco s’est rendue à Mushaki, à 45 kilomètres au Sud Ouest
    de Goma. Ceci est le résul­tat du ralliement des troupes Cndp et Pareco
    aux Fardc le week-end dernier.

    Les Fardc se sont faits représenter par le commandant de la 8ème région
    militaire, général Vainqueur Mayala, à la tête d’une forte délégation
    des Fardc, tandis que le Cndp était représenté par le général Bosco
    Ntaganda et le Pareco par son président, Museveni Sendugu. Leur mission
    était de sensibiliser les populations civiles ainsi que les troupes sur
    la nouvelle donne militaire dans la zone. A savoir que les
    ex-belligé­rants sont devenus des alliés pour combattre un ennemi
    commun : les Fdlr.

    Les deux principaux groupes Maï-Maï du Sud Kivu se disent aussi
    disposés à rejoindre le cen­tre de regroupement de Luberizi au vu de
    l’évolution observée au sein du Cndp. Les responsables de ces deux
    mouvements confirment que les Frf basés dans les Hauts Plateaux de
    Minembwe ne cons­tituent plus un obstacle dès lors que le chef de
    l’Etat Major du Cndp décide de réintégrer les rangs des Fardc.

    Pour Richard Mukulumanya, le chef militaire du groupe Maï-Maï Shikito :
    « Et nous et les Fardc, notre ennemi commun était le Cndp, je pense que
    le Cndp et les Frf sont les mêmes et qu’aujourd’hui le Cndp a accepté
    de réintégrer les Fardc. Donc pour moi aussi il n’y a pas de difficulté
    d’aller vite, vite au regroupement pour faire amener mes éléments dans
    les Fardc ».

    Avec cette nouvelle donne po­litique, Laurent Nkunda, le chef chassé du
    Cndp, ne s’avoue pas vaincu. Il s’est aussi impliqué dans la dynamique
    du retour de la paix à l’Est du pays. Comme il l’a déclare lundi au
    cours d’une interview lui accordée par notre confrère de Digital Congo
    FM, Frédéric Kitengye Kinkumba, l’ancien homme fort se dit prêt même à
    signer l’accord en négociation à Nairobi avec le gouvernement de
    Kinshasa.

    A Kinshasa, le gouvernement n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction.
    Déjà, le même jour de la signature de la déclaration du Cndp, le
    porte-parole du gou­vernement, Lambert Mende, af­firmait que le
    gouvernement était prêt à transformer ce mouvement en parti politique,
    et à faciliter ainsi la réintégration dans l’armée ré­gulière de ceux
    qui le désirent : « C’est une avancée tout à fait significative. Nous
    avons là des ci­toyens congolais qui estiment qu’on ne peut pas
    continuer à revendiquer des choses en appliquant une mauvaise
    méthodologie. Nous avons une disposition à transfor­mer ce groupe en
    parti politique pour articuler des revendications, et nous avons une
    détermination à réintégrer les forces armées pour ceux qui le
    souhaitent ».

    Le ministre des Affaires étran­gères, Alexis Thambwe Mwamba, a
    également salué les déclarations de fin de guerre de la part du Cndp et
    des Maï-Maï Pareco, et l’implication de Laurent Nkunda dans la
    dynamique de la paix. Il a néanmoins souligné que la nouvelle donne
    doit être prise en compte dans les pourparlers de Nairobi que modèrent
    l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu, l’an­cien président
    Nigérian Olusegun Obasanjo et l’ancien président tan­zanien Mkapa en sa
    qualité d’en­voyé spécial de l’Union africaine.

    Ainsi, le chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, reçoit ce mardi une
    délégation des ambassadeurs de cinq pays membres du Conseil de sécurité
    avec qui il va s’échanger sur les implications de la nouvelle dynamique
    à l’Est du pays dans les pourparlers de Nairobi qui doi­vent reprendre
    les travaux le 25 janvier prochain.

    La nouvelle dynamique est la résultante du réchauffement des relations
    entre Kinshasa et Kigali, le principal soutien du Cndp. Les deux
    capitales ont convenu, sur recommandations du conseil de sécurité des
    Nations unies, à tra­vers les résolutions 1856 et 1857, de se mettre
    sur une table pour jouer chacun son rôle dans la réa­lisation de la
    paix en Rdc. En ef­fet, le Conseil de sécurité a exigé des actions
    concrètes de la part des Gouvernements de la Rdc et du Rwanda, ainsi
    que des autres gouvernements de la Région et en dehors de la Région. La
    même résolution souligne que les proces­sus de Goma et de Nairobi
    demeu­rent le cadre approprié pour la sta­bilisation de la situation à
    l’Est de la RDC. A cet égard, la Monuc soutient à fond les efforts des
    Pré­sidents nigérian Obasanjo et tan­zanien Mkapa de mener à bien le
    dialogue à Nairobi ».

    Avec ce tableau de bord pré­senté par le Conseil de sécurité, les deux
    parties, congolaise et rwandaise, ont réussi à se mettre d’accord pour
    neutraliser les Fdlr d’une part, et d’autre part, rame­ner le Cndp aux
    bons sentiments.

    Il reste qu’avec les échanges du jour avec les ambassadeurs des pays
    membres du Conseil de sécurité, que Kinshasa puisse le­ver l’option de
    l’opportunité ou pas de la signature de l’Accord de Nairobi, ou plutôt
    celle de la révi­sion des termes de référence de cet accord. A Kinshasa
    de bien jouer pour que la paix puisse re­venir effectivement au pays,
    et que le Cndp puisse trouver sur son chemin l’essentiel de ses
    préoc­cupations, à savoir son implication dans la lutte contre ceux qui
    insécurisent le pays à l’Est du pays dont les Fdlr.
    avatar
    kunta

    Nombre de messages : 179
    Localisation : Deutschaland
    Date d'inscription : 18/11/2008

    Re: Kabila annonce la fin de la guerre à l´est du Congo

    Message  kunta le 20.01.09 16:46

    Une question me vient a l´esprit,j´aimerai bien savoir qui dirige vraiment la CNDP? parce que c´est pas normal que un chef de guerre comme Nkunda soit limogé sans qu´il y est effusion de de sang.
    Que ceux qui ont compris ma question répondent je viendrai plus tard pour les explications.
    avatar
    king show

    Nombre de messages : 152
    Localisation : Belgique
    Date d'inscription : 18/11/2008

    Re: Kabila annonce la fin de la guerre à l´est du Congo

    Message  king show le 20.01.09 17:02

    Kunta vous dormez ou quoi ? vous savez bien qui dirige ces rebelles si notre chef de l´etat s´en félicite jusqu'à a aller lui même annoncer la nouvelle aux ambassadeur ce qu´il trouve que c´est une victoire.
    J´aimerai bien savoir sa contrubution dans cette histoire.

    Contenu sponsorisé

    Re: Kabila annonce la fin de la guerre à l´est du Congo

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 24.09.18 17:04